Fédération des Associations Actives de Belgique

Recherchez dans le site

Archives

Bureaux

Rue des Palais 127,
1030 Schaerbeek
Tel: +32 2 212 19 00
GSM : +32 483 05 77 46
info@fedactio.be
Rue jumet 175,
6030 Marchienne au Pont
Tel: +32 71 13 80 30
GSM : +32 472 854368
hainaut@fedactio.be
Rue de Fexhe 26,
4000 Liège
Tel: +32 4 233 54 52
liege@fedactio.be
Victor Roosensplein 7
2170 Merksem
Gsm: +32 488 10 59 38
Fax: +32 2 212 19 03
antwerpen@fedactio.be
Martelarenlaan 46
3500 Hasselt
+32 11 43 64 05
Fax: +32 11 43 65 40
limburg@fedactio.be
Kartuizerlaan 107
9000 Gent
+32 483 65 18 59
gent@fedactio.be

Fedactio lance un plan d’action pour renforcer la prévention localecontre l’extrémisme violent

Share it:
Fedactio (Fédération des Associations Actives de Belgique) a lancé son plan d’action visant à prévenir l’extrémisme violent ce mercredi 3 février à Anvers. Le plan d’action national contient des éclaircissements au niveau des activités existantes et des nouvelles initiatives pour la prévention de l’extrémisme violent. Le coup d’envoi du lancement s’est déroulé dans la province d’Anvers et se poursuivra dans d’autres villes, telle que Bruxelles notamment. Le bourgmestre anversois Bart De Wever (N-VA) ainsi que les échevins de la ville d’Anvers, Philip Heylen (CD&V) et Fons Duchateau (N-VA), ont également pris la parole lors de cette rencontre.

Le Bourgmestre d’Anvers Bart De Wever semblait satisfait du plan d’action : « Nous apprécions  grandement votre plan d’action et votre intention de contribuer à la prévention de la radicalisation. Ce que vous faites, c’est-à-dire empêcher les jeunes de se retrouver sur la voie de l’extrémisme, est essentiel ». Philip Heylen, échevin de la culture et des cultes, a également exprimé son opinion favorable quant au plan : « C’est avec réjouissance que j’exprime ma gratitude pour cette initiative tant attendue par beaucoup d’entre nous ».

"Je tiens à remercier nos associations membres et nos partenaires d’avoir mis leur savoir-faire et leurs expériences à disposition afin de réaliser ce plan d’action." a déclaré Özkan Yılmaz, secrétaire général de Fedactio. Il a ensuite ajouté : « Nous donnerons une réponse structurée à la problématique de l’extrémisme violent. Nous allons prendre des initiatives supplémentaires et optimiser ce que nous avons déjà réalisé jusqu’à aujourd’hui.

Plan d’action pour empêcher l’extrémisme violent
Le plan d’approche soumis puise son fondement dans les recommandations  de Fedactio en mettant en mouvement des actions clairement définies sur huit axes : la formation des gens sur le terrain dans le but d’améliorer leurs compétences (1), la prévention de l‘extrémisme violent (2), l’autonomie des femmes pour lutter contre l’extrémisme violent (3), la participation sociale des jeunes pour lutter contre l’extrémisme violent (4), l’encouragement dans l’élaboration d’activités interculturelles (5), le développement du dialogue interculturel et interreligieux (6), l’usage de l’art (7), des réseaux sociaux et internet comme moyen de prévention  (8).
Plus d’informations au sujet de notre plan d’action ?

Contactez-nous via communication@fedactio.be
Share it:

Gallerie

Tous

Post A Comment: