Fédération des Associations Actives de Belgique

Recherchez dans le site

Archives

Bureaux

Rue des Palais 127,
1030 Schaerbeek
Tel: +32 2 212 19 00
GSM : +32 483 05 77 46
info@fedactio.be
Rue jumet 175,
6030 Marchienne au Pont
Tel: +32 71 13 80 30
GSM : +32 472 854368
hainaut@fedactio.be
Rue de Fexhe 26,
4000 Liège
Tel: +32 4 233 54 52
liege@fedactio.be
Victor Roosensplein 7
2170 Merksem
Gsm: +32 488 10 59 38
Fax: +32 2 212 19 03
antwerpen@fedactio.be
Martelarenlaan 46
3500 Hasselt
+32 11 43 64 05
Fax: +32 11 43 65 40
limburg@fedactio.be
Kartuizerlaan 107
9000 Gent
+32 483 65 18 59
gent@fedactio.be

Les défis du métier d’enseignant

Share it:

Dans le cadre de la Journée internationale de l'éducation, l’équipe de Fedactio s’est entretenue avec Mme Chatila Benhassan, Conseillière pédagogique à l’École des Étoiles. Ce fut pour nous l’occasion de revenir sur le métier d’enseignant et les défis qui l’entourent.

Est-ce que nous pouvons vous connaître ? Qui est Madame Chatila ?

Je m’appelle Chatila Benhassan, je suis enseignante primaire de formation, psychopédagogue et graphoéducatrice en formation. Actuellement, je suis conseillère pédagogique à l’école des étoiles de Haren et Charleroi. Je suis aussi maman d’un grand garçon de 6 ans et de jumeaux de 2 ans et demi.


Quelles sont les aptitudes et qualités requises au-delà de la formation ?

Je suis convaincue qu’une formation solide est indispensable, mais qu’elle ne suffit pas et que nous devons en tant que chercheurs pédagogiques dans nos classes nous former continuellement et nous tenir au courant des dernières recherches faites au niveau pédagogique et neuroscientifique. Un enseignant empathique, humaniste, qui est passionné par son travail, crée une magie en classe qui emporte les enfants dans une effervescence positive dans un climat serein permettant à chacun de grandir et d’apprendre des uns et des autres. 


Quels sont selon vous les défis du métier ?

Selon moi, il est essentiel de permettre aux enfants dès la classe d’accueil d’accéder à une autonomie leur permettant d’être constructeur de leurs apprentissages. Il est essentiel de pouvoir répondre aux besoins des enfants en nourrissant leur soif d’apprendre en décloisonnant les apprentissages par un mélange d’âges permettant aux enfants d’apprendre de leurs pairs dans des conditions proches de la vie réelle. 


Est-ce que le métier d’enseignant doit être une vocation ?

Selon moi, la magie n’opère pas si nous ne choisissons pas ce métier par vocation. C’est un métier exigeant qui nécessite une grande rigueur, une remise en question quand cela est nécessaire, de l’humilité et un grand sens de l’empathie pour accueillir les particularités de chaque enfant de nos classes. 

Comment expliquez-vous la pénurie ? Que faire pour la contrer ?

En tant que jeunes enseignants, nous pouvons très vite nous sentir isolés face aux missions ambitieuses auxquelles nous sommes confrontés. Il existe d’ailleurs un décret afin de faciliter l’accueil des jeunes enseignants. Le jeune enseignant peut dès lors se référer à un autre enseignant plus expérimenté afin de répondre à ses questionnements.

Je reste convaincue que la formation continue permet d’outiller les enseignants en permettant d’échanger autour de problématiques communes avec d’autres enseignants. 

Que voudriez-vous dire aux parents, aux directions, aux PO, aux politiques ?

Que nous œuvrons tous ensemble pour un même objectif commun… Nous voulons des élèves bien dans leurs baskets, autonomes, avec un libre arbitre et un sens critique aiguisé pour relever les challenges qui se présenteront à eux dans leur vie future.
Share it:
Next
This is the most recent post.
Previous
Article plus ancien

Activités Fedactio

École des étoiles

Jeunesse et Éducation

Post A Comment: