Fédération des Associations Actives de Belgique

Suivez-nous

Nombre de pages vues

Blog Archive

Recherchez dans le site

Bureaux

Victor Roosensplein 7
2170 Merksem
Gsm: +32 488 10 59 38
Fax: +32 2 212 19 03
antwerpen@fedactio.be
Martelarenlaan 46
3500 Hasselt
+32 11 43 64 05
Fax: +32 11 43 65 40
limburg@fedactio.be
Kartuizerlaan 107
9000 Gent
+32 483 65 18 59
gent@fedactio.be
Rue jumet 175,
6030 Marchienne au Pont
Tel: +32 71 13 80 30
GSM : +32 472 854368
hainaut@fedactio.be
Rue de Fexhe 26,
4000 Liège
Tel: +32 4 233 54 52
liege@fedactio.be

Banner

Banner

Le Collège des Etoiles a commencé l'année scolaire en grand succès

Share it:
Le Collège des Etoiles a dû doubler son quota d'élèves suite aux nombreuses inscriptions depuis le mois de mai dernier. Le directeur Abdurrahman Demir estime que ce succès est le résultat d'une attention particulière à l'égard des élèves et d'un dialogue sincère avec les parents.


L’école des Etoiles, qui a ouvert ses portes en 2005, a reçu l’autorisation officielle du Conseil des Ministres de la Communauté française en mai dernier pour inaugurer le collège des Etoiles qui accueillera des élèves du degré secondaire au début de l’année scolaire 2012-2013. Le collège des Etoiles a dû doubler son quota d’élèves suite à d’innombrables inscriptions. L’établissement accueillera 130 élèves cette année, répartis dans les 4 classes de première secondaire et 2 classes de troisième secondaire.

Un succès surprenant

L’autorisation n’ayant été obtenue que deux mois après la date limite d’inscriptions, il est surprenant de voir autant de succès dans les inscriptions d’élèves. Cela indique que les 130 étudiants et leurs parents qui avaient initialement choisi d’autres établissements scolaires ont préféré le collège des Etoiles dès son ouverture officielle.

Le directeur du collège Abdurrahman Demir explique le succès de l’école par le dialogue sincère qu’ils entretiennent avec les parents ainsi que le suivi personnel de chaque élève. En effet, certains parents expriment qu’ils ont des difficultés à dialoguer avec le corps enseignant ou la direction dans d’autres écoles due à l’étiquette ‘étranger’ qui leur est attribuée de par leur origine ethnique. « Ces parents ne rencontrent aucun problème chez nous ; notre établissement comporte des étudiants de diverses origines, dont marocaine, turque, pakistanaise, albanaise, congolaise et bien d’autres encore. »

Demir a aussi expliqué qu’à Bruxelles, il existe deux types d’école : les écoles élitistes et les écoles à bas niveau scolaire. Les écoles élitistes comportent des élèves intelligents et compétents mais aussi des élèves issus de familles aisées qui ont toutes les opportunités nécessaires pour la réussite. D’autre part, les familles dont les enfants sont moins travailleurs sont dirigées vers les ‘autres’ écoles, étant donné que les écoles élitistes ne tiendront pas compte de ces élèves de par leur définition. C’est donc la loi du plus fort qui est d’application, éliminant ceux qui ne correspondent pas aux critères. Cependant, il existe des parents qui désirent procurer un enseignement de qualité à leurs enfants malgré tout. Ces parents n’ont pas d’alternative et sont prisonniers du système. C’est pour cela que le collège des Etoiles, qui est ouvert à tous et procure un suivi personnel à chaque élève, a autant de succès.

« Tous les étudiants qui s’inscrivent à notre établissement passent un examen d’entrée, afin de déterminer leurs compétences et mieux cibler les points à suivre. Les cours supplémentaires et activités parascolaires sont également mis en place afin de renforcer ce suivi.

Demir explique qu’au collège des Etoiles, l’enseignement scolaire a deux facettes : l’académique et l’humain. Les autres écoles se contentent uniquement de procurer un apprentissage intellectuel à l’enfant en négligeant le reste, qu’ils considèrent être à la responsabilité de la famille. « Chez nous, l’enseignement à une perspective plus globale. Nous visons à développer chaque élève en tant qu’être humain avant tout, afin qu’ils deviennent les citoyens actifs de la société de demain. »

Le but : 600 élèves

Demir a déclaré que le collège envisageait d’instaurer 15 classes de secondaire pour l’année scolaire 2013-2014. Une recherche pour un nouveau bâtiment est en cours, afin de pouvoir accueillir 600 étudiants du degré secondaire. Quant au bâtiment actuel, il sera réservé aux élèves de l’enseignement maternel et primaire uniquement.

Share it:

Bruxelles

Éducation

Les activités des membres

Tous

Toutes les activités

Post A Comment: